Avertir le modérateur

11/09/2007

Une question de perception

Mon rôle n'est pas de charger les arbitres de cette Coupe du monde, bien au contraire. Comme certains l'ont remarqué, il y a eu lors de France-Argentine beaucoup de combat au sol, et ce jeu-là n'est pas facile à arbitrer.  La simultanéité des soutiens et la défense debout rendent les mouvements difficiles à saisir. Quand une équipe subit, comme ce fut le cas des Italiens et des Japonais, les rucks sont évidents et le jeu continue, se ralentissant rarement. Et quoi qu'on en dise, la Fance a aussi subi contre les Pumas. Il est alors difficile de faire croire à l'arbitre que l'adversaire triche. Et on est plus enclin à surveiller une équipe qui ne produit pas de jeu.

On a aussi entendu que les Argentins partaient souvent avant le coup de pied lors des innombrables chandelles. Honnêtement, c'est difficilement identifiable et, comme souvent pour cette phase de jeu, l'on se rend compte avec des images arrêtées que ce que l'on croit percevoir en temps réel n'est finalement pas la réalité. Et il faut nous reconnaître la possibilité d'user du bénéfice du doute. Tout est question de perception.

Sur les accusations d'arbitrage à deux vitesses, selon que l'on soit une grande ou une petite nation de rugby, le point de vue est toujours aussi important. Si sur l'essai samoan refusé contre les Sudafricains, le faible semble défavorisé, le plaquage en cathédrale (les pieds par dessus la tête) de l'Américain sur l'Anglais Olly Barklay méritait un carton rouge. Il ne faut pas céder au procès d'intention et concevoir que d'une façon générale, le plus faible fait plus de faute. En outre, même à 90-0, un essai accordé au perdant en fermant les yeux sur une légère faute vous sera reproché et aura des conséquences sur la suite de votre compétition.

Sur les matchs de ce week-end, on ne peut que constater que le déséquilibre persiste entre deux rugby, celui des pros et celui des amateurs. Toutefois, on ne peut que se féliciter de l'envie de jouer des «petits» et du peu de pénalités et de fautes techniques sifflées. Si l'esprit me semble bon, le fossé se situe au niveau du physique. Les joueurs ne tiennent qu'une heure de jeu, avant de s'effondrer. Une conséquence aussi des nouvelles règles de décompte chronométrique, qui ont sensiblement fait augmenter le temps de jeu effectif.

medium_jdume.3.jpg

 

Commentaires

Bonjour,
je ne suis quand même pas persuadé que par défaut l'arbitrage a tendance à penser que les "petites" équipes ont un jeu brouillon et donc forcément plus enclin à faire plus de fautes que les grandes équipes.
Pour preuve ce AFSUD/SAMOA : Plaquage haut d'un Samoa, pénalité avec avertissement verbal. Jusque-là pas de pb. Sauf que 2 minutes plus tard, un SudAf (Burger il me semble) fait la même chose et là rien... Pourtant tout le monde le voit car même le public s'est exclamé.
Puis il y a encore Burger qui plaque un joueur en l'air, aggravé d'un plaquage haut (à la gorge). Et là juste une pénalité alors que dans le Top14 ou le tournoi des VI nations, le joueur aurait rejoint le banc pour 10 minutes.
Et pendant quasiment toute la partie, on voyait un bok intervenir sur le côté, plonger dans le ruck (le pilier n°3 très souvent). Mais jamais de pénalités.
Je ne dis pas que les Samoans ont perdu le match à cause de l'arbitrage. Surtout qu'ils font eux aussi des fautes grossières.
Loin s'en faut et le score est amplement mériter.
Mais quand je vois cette façon d'arbitrer, je trouve cela injuste, d'autant plus que lors d'un test-match cet hiver le même scénario s'était produit, l'arbitre ayant attendu la 70 minutes pour exclure un joueur SudAf pour faute répétée, dans un match où les boks étaient souvent dépassés et ralentissaient systématiquement les sorties de balle dans les rucks de façon plus ou moins illicite.
Idem pour le match NZL/ITA : Il me semble me souvenir que c'est dans ce match qu'un centre NZL (bien isolé et donc bien visible) fait un en-avant (d'au moins 5 m et donc parfaitement visible), récupéré par l'Italie, qui fait à son tour en-avant (dans les 10 secondes qui suivent). Résultat mêlée pour les blacks et essai dans la foulée... Une gestion de l'avantage somme toute bizarre.
Je me rappelle d'une époque où les français faisait beaucoup de fautes et étaient systématiquement sanctionnés (notamment les FRA/ANG).
Il leur a fallu beaucoup de discipline mais aussi de travail avec le corps arbitral (il me semble) pour enfin changer cette opinion. Et comme par hasard l'Angleterre était tout à coup plus souvent sanctionnée.
Et j'ai l'impression que les équipes comme les Samoa, l'Italie (voir l'arbitrage du dernier test match contre l'Irlande), etc..., subissent les mêmes "travers" que l'EdF a subi par le passé.
Mais c'est qu'une impression car j'ai aussi conscience que prendre un sifflet et arbitrer un match, avec tout ce que les règles du rugby laissent comme latitude d'interprétation à l'arbitre, n'est pas chose facile... Sans parler que nul n'est parfait et que l'erreur est humaine.
C'est juste que l'impression laissée est que les erreurs sont souvent en faveur du plus fort.

Écrit par : tjphilip | 11/09/2007

Sur France-Argentine, rien n'est effectivement flagrant. Et quoi qu'il en soit, le XV de France aurait du gagner haut la main.

Mais plus généralement, je suis choqué que l'équipe qui a le moins joué, qui a le moins tenté ait gagné le match. Ils ont super bien profité des règles, et ont été roublards. Ca me fait penser aux Anglais de Will Carling quand ils montaient des quilles tout le match pour fusiller Blanco. C'était dégueulasse...

Il y a donc un problème de philosophie rugbystique la derrière. Et je regrette que les arbitres ne se soucient désormais "que" des règles - c'est l'impressions que j'en ai en tous cas. Un autre exemple : on a interdit aux joueurs de discuter avec les arbitres. Mais pourquoi ? C'était un magnifique exemple de pédagogie, qui pouvait aussi permettre à l'arbitre de guider le jeu.
Aujourd'hui, on préfère l'uniformité et le strict respect des règles pour éviter les crtitiques et les conflits. Dommage.

Je me souviens encore des ces arbitres qui disaient aux capitaines avant le match :"Ecoutez les gars, je veux du respect. Respectez vos adversaires et moi je m'occupe des règles. Je laisserai sans doute passer quelques en-avant pour que vous puissiez vous amusez, mais le premier qui joue au con et qui triche, je le sanctionne. "

Pour le cas de Blanco cité plus haut, les règles ont ensuite changé et protègent plus les arrières, désormais. Tant mieux. J'espère que dans les prochaines années, on ne verra plus de joueurs qui laissent la main pendant 2 secondes sur le ballon en attendant que l'arbitre crie "ruck" pour les enlever (messieurs Burger, Martin, McCaw, on parle de vous).

Et je ne pourrai jamais m'empêcher de croire que si les Argentins avaient été pénalisés 1 ou 2 fois au début du match sur des actions "limites", la physionomie du match aurait été différente...

Vive le beau jeu...

Écrit par : rugbydech | 11/09/2007

qu'ils envoient ballader laporte, ça leur fera du bien

les cadres au pouvoir:

http://sauce.over-blog.org/article-12293117.html

et qu'est-ce que ce sera si il se met à pleuvoir

http://sauce.over-blog.org/article-11704311.html

Écrit par : Martin P. | 11/09/2007

Bonjour,

Moi je voudrais revenir sur le fameux problème dont nous parlons sous un angle précis. Apres cette première série de match, 3 joueurs ont été cités et suspendus suite à des actions de jeu. Burger, pour un plaquage ultra dangereux (suspension 4 matchs, mm pas de carton jaune sur le coup alors que l'Afrique du Sud était malmenée en début du match, on immagine pas comment le match aurait pu tourner avec un joueur de moins pour les sudafs...). Vickery, pour un tacle (2 matchs, pas non plus de carton jaune alors que le match était équilibré et que le joueur américain filait à l'essai. Normalement la sanction (sévère) aurait pu etre essai de pénalité + carton jaune!!)
Ces deux actions ont été sanctionné sur le coup, par une simple pénalité. Pq un arbitre ne donne mm pas de jaune alors que ces joueurs sont suspendus plusieurs matchs, donc qu'il n'y a aucun doute sur la gravité de la faute???
En comparaison, le dernier suspendu est un américain (5 semaines donc 3 matchs car les américains n'iront pas au dela des poules), exclu lui pour 10 min pour un placage dangereux (ça c'est sur..) mais qui il y a qq années était encore régulier..
Alors merci à la commission pour avoir montré la voie, mais je pense qd mm que les arbitres ont tendance à ne pas vouloir donner la moindre chance à une petite équipe contre une grosse.. Il préfère en tout cas ne pas etre à l'origine d'une grosse surprise..

Écrit par : Manolito15 | 12/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu