Avertir le modérateur

21/09/2007

Un peu d’optimisme dans ces chroniques de brutes

Le miracle même ! Devinez qui étaient dans les tribunes, pardon dans les fauteuils jeudi soir au théâtre de la Croix Rousse à Lyon, pour la troisième représentation de Vestiaires: Benoît Dauga et Olivier Merle… Vous imaginez, c’est comme si mes étiquettes paninis prenaient vie…deux icônes, deux idoles…descendues voir Vestiaires…

Déjà, les toucher à l’arrivée pour vérifier qu’on ne rêve pas…puis les laisser s’installer…au bord, bien sûr, pour étendre les cannes… Commencer à avoir peur car à eux on ne la fait pas. Mes vestiaires allaient être passés au crible…et mon «équipe» aussi…D’abord jeter un coup d’œil, sur ces deux spectateurs particuliers, de temps en temps, l’air de rien, aux moments clés du spectacle, la préparation du pack d’avants, la remise des maillots, le haka… pour épier les réactions. Souffrir de sentir les gars un peu en dessous au début… mais bien rattrapés…ouf… Entendre les rires…ça fait du bien. Et enfin quel bonheur de voir ce grand gaillard de la Merluche se lever pour une standing ovation à la fin du spectacle… Il était ému le bougre. Il a adoré les comédiens et il était admiratif de leur performance surtout quand il a su qu’aucun n’avait fait de rugby!

Et eux sur le plateau, quand ils ont vu cette masse leur faire face, je ne vous dis pas l’impression… Benoît, un peu plus réservé, m’a quand même fait un de ces compliments qu’on n’oublie pas, en pesant ses mots avec économie. La sentence est tombée : Juste, c’est juste ! Ce mélange de professionnalisme et d’amateur, c’est juste, très juste. Et pendant ce temps Olivier de raconter aux joueurs, pardons aux acteurs, électrisés, les 10 cm qui ont manqué pour que l’équipe de France soit championne du monde en 1995: le terrain complètement détrempé, le ballon aplati et enfoncé dans le sol…pfuit… Un grand moment de respect et de fraternité entre ces deux mondes. Vive la coupe du monde 2007!

 
medium_michel.4.jpg




PS : et pour ceux qui doutent de ma légitimité à parler rugby, 1) mon père était international et il a été capitaine de cette équipe de 1954 du FCG championne de France, 2) j’ai joué au FCG pendant 20 ans, et même en nationale A, en troisième ligne, dans les années 70, face aux, Herrero, Le Droff, Estève et autres poids plumes… Avis: on peut parler rugby et faire du théâtre depuis 20 ans!

Commentaires

Troisième article, pardon troisième page de publicité.

Ben moi, j'ai rendez-vous avec Emile N'Tamack cette après-midi ... et toc !

Écrit par : Annie | 21/09/2007

Complètement d'accord avec toi Annie...

Écrit par : Manolito15 | 21/09/2007

Chers amis, si le metteur en scène Michel Belletante parle de sa pièce, c'est à la demande de 20minutes.fr qui lui a demandé de chroniquer le Mondial depuis les coulisses de «Vestiaires». C'est donc le fil rouge de ses billets, et il reparlera dans les semaines à venir de la Coupe du monde vue depuis les planches où se jouent sa pièce...

Écrit par : 20minutes.fr | 21/09/2007

Et bien moi je dis que cet article m'a touché. Certes je n'y ai pas lu de grands commentaires sur la manière de jouer ou sur les résultats des Bleus, mais j'en retiens un vrai témoignage humain, sincère et émouvant. Ce n'est pas là toutes les valeurs essentielles que se veut revendiquer le rugby ? Chers internautes, je vous demande donc de laisser des commentaires intelligents et plus respectueux ou alors de vous abstenir... Et bonne continuation à vous et à votre pièce monsieur Belletante !!! Avant de reprendre votre dernier mot: VIVE LA COUPE DU MONDE 2007 DE RUGBY ET ALLEZ LES BLEUS !!!!!!!

Écrit par : Nicolas | 22/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu