Avertir le modérateur

16/10/2007

Chroniques de l’arrière du front

All Blacks

 Le 6 octobre: Nous on joue ce soir là (sur les planches)... et je n’ai pu voir le match qu’après…quand tout a déjà été dit ou presque…Juste une petite référence à ma chronique précédente : L’arbitrage…ha l’arbitrage! Qu’il est doux quand il est en notre faveur…Qu’on ne dit plus rien sur les arbitres alors…que les fautes deviennent légères quand elles ne sont pas sifflées et que c’est nous qui les commettons. C’est pas mal français ça aussi, le retournage de veste… Et puis imaginez une seconde que les bleus s’arrêtent en quart… Toutes ces pubs inutiles et même contreproductives… vendre une bagnole siglé "les Bleus" après ça… à part des pansements ou des baumes pour les bleus, je ne vois pas ce que l’on aurait pu vendre… alors que là ! Jackpot ! lers rebelles l’ont fait, avec un cœur gros comme ça… là on peut en acheter des maillots, des autos, et des prêts immobiliers… tout bleu, tout costaud, comme eux… Non les arbitres de cette coupe sont bons, simplement  bons. Ils laissent jouer…l’avantage à ceux qui attaquent…bon passons. Aux anglais… qui nous ont brûlé Jeanne d’arc…


Anglais

Le 14 octobre : Et patatras ! La perfide Albion a encore frappé! Et la encore on a vu nos faiblesses, celles qui reviennent trop souvent pour être dues au hasard! La volonté personnelle de chacun de trouer la défense au mépris des fondamentaux qui consistent quand même à essayer d’envoyer le ballon aux ailiers surtout face à de gros plaqueurs certes, mais des gros d’abord… Images de tristesse, bien sûr, mais je ne peux m’empêcher de penser que cette équipe n’avait pas vraiment les moyens d’être championne du monde…facile…oui et non car j’avais déjà dit quelque chose comme cela avant… Ce soir encore on a copié les anglo-saxons, jeu au pied et grosse défense, et à ce jeu ils sont meilleurs que nous puisque ce sont eux les inventeurs de cette technique…

Et nous aussi il va falloir se remettre en jambes pour les trois représentations à la MC2 de Grenoble (16,17,18 octobre: PUB). Et cela ne va pas être facile non plus…Car les comédiens se sont pris au jeu de cette coupe du monde et j’ai reçu de nombreux SMS tristes et pas de ceux dont on pouvait l’attendre le plus… Se dire que nous on fait du théâtre et que les enjeux sont ailleurs et que les spectateurs seront heureux de revoir un peu de cette ambiance dans leur théâtre…avec peut-être un peu plus d’émotion ou de rires plus complices que sur certaines répliques de notre entraîneur…

Nous notre coupe du monde n’est pas finie! Il nous reste encore au moins onze matchs (pardon, représentations) à faire et nous aussi on a besoin du public pour nous encourager. Alors merci de faire passer le mot…


medium_medium_michel.4.2.jpg

 

09/10/2007

Le secret d'une défense propre

Il nous faut bien évidemment revenir sur la prestation de Wayne Barnes lors du match France - Nouvelle-Zélande. Et de ce fameux en-avant. Qu'il ne l'ait pas vu est regrettable. Mais pour le voir, il faut être sur la ligne de la passe, ce qui, vu la rapidité du contre français, est quasi-impossible. Ce n'est plus une question de qualité ou de compétence, mais de la chance. Ce type d'oubli est aussi une conséquence de l'évolution du jeu. On voit de plus en plus de «passes à hauteur» de ce type, où les joueurs sont très proches et la transmission se fait presque de la main à la main. Des passes très difficiles à percevoir...

Le carton jaune reçu par McAlister me semble justifié. Si  Ce qui influence pas mal cette décision, c'est le fait que l'agression ait lieu alors que la France disposait d'un avantage en cours. Cette obstruction intervient dix secondes après un maul effondré à 5m de la ligne. En revanche, on ne peut pas siffler essai de pénalité, car on ne peut être sûr qu'il y ait essai sans cette faute.

27% de possession de balle, 197 plaquages et 2 fautes seulement, aucune en deuxième mi-temps. La statistique  est étonnante, mais elle est à mon sens le reflet d'une discipline sans faille de la France en défense. Mais surtout d'une intelligence et d'une écoute impeccable. Je m'explique: on a beaucoup entendu M. Barnes crier «Ne mettez pas les mains» dans les regroupements. Et l'on n'a quasiment pas vu les Français contester la libération du ballon au sol, préférant s'appliquer à tresser un rideau défensif le plus fourni possible en joueurs à chaque sorties de ruck. A mon sens, c'est le secret de la défense propre des Bleus.

Le fait que Wayne Barnes n'arbitre plus de match jusqu'à la fin du mondial n'est pas une sanction. Je ne pense pas que l'en-avant non-sifflé soir déterminant dans cette décision, même s'il a forcément un peu joué. Disons aussi que sa jeunesse a aussi compté, par rapport à l'expérience béton d'un Alain Rolland [l'Irlandais qui arbitrera la finale]. Il aura le temps d'en arbitrer d'autres, des demies et des finales de Coupe du monde. Franchement, il a déjà le niveau pour cela.

 
medium_medium_jdume.5.3.jpg

Ils ont enfin pris le commandement

Je suis extrêmement content pour les joueurs. Surtout pour les "anciens" que sont Raphaël (Ibanez), Fabien (Pelous), Pieter (De Villiers) et "Domi" (Christophe Dominici), car c'est la deuxième fois qu'ils battent les Blacks en Coupe du monde. Je suis hyper respectueux d'une telle performance. Les Bleus ont remis les points sur les "i". Ils ont eu une forme de rebellion par rapport au premier tour, mais également par rapport aux consignes de Bernard Laporte. En première mi-temps, ils se sont rendus compte que s'ils respectaient à la lettre son schéma tactique rigide, ils ne pourraient jamais gagner ce match. En deuxième période, ils ont su prendre des risques et ça s'est traduit par deux essais. Les joueurs ont enfin pris le commandement. Juste avant le match, lorsque les joueurs ont défié le haka néo-zélandais, on sentait beaucoup de respect mais aussi un état d'esprit guerrier, du courage et de la solidarité. Les Français ont gagné la bataille psychologique.  

Lionel Beauxis? Son manque de compétition et de fraîcheur physique ont été flagrants. Malgré cela, je suis ravi qu'on ait enfin décidé de mettre un jeune à l'ouverture, un poste clé. J'espère qu'il sera reconduit face à l'Angleterre. On n'attend pas de lui qu'il soit aussi créatif qu'un Michalak. Du moins, pour l'instant. Il joue sur ses qualités et c'est déjà bien à 21 ans. A l'arrière, Damien Traille a été énorme. Il a été classique dans son rôle, mais il a parfaitement relancé au pied quand il le fallait.  

Pour la demi-finale, on peut supposer qu'il n'y aura que quelques retouches dans la composition d'équipe. Les joueurs alignés samedi ont grandi ensemble. Je ne vois pas pourquoi on ne leur ferait pas confiance. Ils ont créé un exploit. Maintenant, il faut aller au bout. Mais ce ne sera pas facile car l'Angleterre, comme la France, a engrangé un énorme capital confiance. Il ne faudra surtout pas faire référence aux deux victoires acquises cet été, lors des matchs de préparation. Il faudra surtout tourner la page du quart de finale face aux Blacks, le digérer psychologiquement. En 1999, on n'avait pas pu se préparer pour la finale face à l'Australie car durant toute la semaine qui avait suivi notre exploit en demi-finale, on avait dû passer notre temps à expliquer comment et pourquoi on avait battu la Nouvelle-Zélande. Cette fois, je suis sûr que des gars comme Raphaël, Fabien et Domi vont savoir faire rebaisser la pression et mobiliser tout le monde. 

 

medium_medium_clamaison.11.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu