Avertir le modérateur

17/09/2007

Le XV de la rénovation

Petit inventaire des sujets brûlants avant France/Irlande. D’abord les points durs, la charnière et la seconde ligne. En charnière, il n’y a selon moi plus débat. Même si l’opposition n’est évidement pas la même entre l’Argentine et la Namibie, je suis un partisan sans réserve du tandem toulousain à la houlette du jeu français.  Rapide, créative et parfois même imprévisible, la charnière Elissalde/Michalak s’impose à mes yeux, comme une évidence. En seconde ligne, j’affirme que le débat ne concerne qu’un poste: qui à côté de Nallet? Et là je penche pour Thion et les garanties qu’il offre en touche comme au combat. Et Chabal me direz-vous? Je le remettrai en troisième ligne sans hésiter. Il faudra broyer les irlandais devant. On en a les moyens, utilisons les.

Ensuite les aménagements.En troisième ligne, c’est Dusautoir et Betsen que je collerai autour de Chabal. Je ne crois pas que ce soit nécessaire de dire pourquoi. Devant, au talon, je prendrai Szarzewski plutôt qu’Ibanez. Il montre une qualité d’engagement et une performance dans tous les secteurs du jeu, qui le rendent légitime à revendiquer la place de numéro 1 au poste de talonneur.

Pour le reste, aux ailes le débat se limite à qui de Clerc ou Heymans aux côtés de Rougerie. Dominici est à mon sens un poil en dessous. Derrière, on revient ou on reste, peu importe, aux choses sérieuses: on garde Poitrenaud. Au centre on joue «sécurité sociale» avec Jauzion/Traille pour faire face à la redoutable paire irlandaise.

Bilan? J’anticipe les cris d’effroi devant le sacrifice de cadres opéré dans une telle équipe. Pelous, Ibanez, Dominici out! Quel outrage. Ils sont tellement obsédés par la rénovation ces socialistes, qu’à peine la trentaine passée, ils vous mettent au placard! Soyons sérieux. «L’expérience» a finalement peu pesé dans la rencontre clé, celle du match d’ouverture. Parions dés lors sur l’enthousiasme et la performance.

A ceux qui pestent déjà contre cette intrusion inadmissible d’un «socialiste» dans le processus de sélection de notre équipe nationale, je vous livre ce commentaire «perfide» qui m’était adressé récemment : «S’il devait y avoir un XV socialiste, ce serait le XV de la Rose. Pas de bol! Celui là s’est révélé impuissant et sans ressources devant l’Afrique du Sud.» Quand c’est noir, c’est noir.


medium_bhamon.3.jpg

 

 

 

NDLR: Il ne s'en vante pas, mais Benoît Hamon a certains mérites de sélectionneur, comme en atteste les archives de son blog 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu