Avertir le modérateur

05/09/2007

En difficulté, le XV parlementaire doit s'adapter

«Si tous ces mecs sont députés, soit ils étaient tous profs de sport avant d'être élus, soit il y a musculation obligatoire avant chaque session au Parlement sud Africain!» Au terme d'une partie perdue 22 à 12 contre le XV parlementaire Sud Africain, l'amertume m'inspirait ce commentaire un rien de mauvaise foi, malgré tout. En effet, les XV parlementaires qui s'affrontent dans leur coupe du monde depuis une semaine sur les pelouses franciliennes (Clamart, Charlety, Colombes) ne sont pas exclusivement composés de parlementaires. Leurs collaborateurs ou les fonctionnaires des assemblées composent la colonne vertébrale des équipes. Et logiquement, quand se glissent au cœur du pack néo-zélandais deux ou trois fonctionnaires et costauds maoris ou que la ligne de trois quart sud-africaine dépasse à peine les trente ans de moyenne d'âge et affiche un deux ou profils franchement bodybuildés, vous pâlissez un peu.

Mais ne cherchons pas d'excuses, le XV parlementaire français s'est incliné à deux reprises en affichant de sérieuses lacunes en défense, et soyons honnêtes, l'essentiel des points concédés l'ont été au moment où notre équipe alignait un nombre important de parlementaires sur la pelouse. Il reste demain à affronter l'Argentine pour notre dernier match (venez nombreux à Colombes, au stade Yves-du-Manoir). Et là, outre la pression d'éviter fanny à domicile (trois matchs trois défaites), il ne faudrait pas qu'on porte la scoumoune au seul XV de France qui compte, celui qui s'alignera autour de Raphael Ibanez vendredi soir. Toutes les ressources sont donc mobilisées.

On se souvient d'ailleurs d'un talonneur anglais jugé «trop jeune» par les Français, et fraternellement abreuvé la veille du match par quelques gars de chez nous, solides au comptoir... Un talonneur sorti plus tard sur une chaise roulante, la conscience en berne et les entrailles si malades qu'il rata le coup d'envoi du lendemain. Le XV parlementaire français a su par le passé s'adapter quand il le fallait. Demain, il n'a plus le choix, il faudra gagner.

medium_bhamon.2.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu